Respirer est synonyme de vivre

 

 

Mais la vie ne peut pas se confondre

 avec le fait de respirer ni avec l’air lui-même ;

elle a pour origine un élément beaucoup plus subtil

que l’air et pour qui l’air est une nourriture : le feu.

 

Oui, la vie se trouve beaucoup plus haut, dans le feu ;

 l’air sert seulement à alimenter le feu,

car sans la présence de l’air, le feu s’éteint.

 

Les poumons ne font qu’alimenter

 le feu qui brûle dans le cœur.

 

 La cause première de la vie est donc le feu ;

 et l’air, qui est son frère, l’alimente.

 

Avec le dernier souffle, le feu s’éteint :

le dernier soupir éteint le feu.


Puisque c’est l’air qui entretient le feu de la vie,

il faut accorder une grande attention

au processus de la respiration.

 

Ne vous contentez pas de penser que puisque

vous respirez, tout va bien.

 

Non, même s’ils respirent, puisqu’ils sont vivants,

chez la majorité des humains ce processus

 est affaibli, entravé.

 

C’est pourquoi ils ont besoin de s’exercer

 à travailler avec l’air pour animer,

purifier et intensifier la vie en eux." 


Omraam Mikhaël Aïvanhov